Salle comble pour TIC#TAC à St-Genis-Laval !!

[Consultez sous forme de carte heuristique, les productions des 40 petits groupes de discussion qui ont échangés à la fin de la conférence.]

16 fév. 2016 - St Genis Laval - Théâtre de La Mouche

250 personnes … plus une place de libre ! (Photo : Jérôme Boucq)

 

Pour une soirée exceptionnelle, c’était une soirée exceptionnelle 🙂
Ce mardi 16 février 2016 au Théâtre de la Mouche, à l’occasion des 30 ans du Salon Primevère, la  soirée « hors-les-murs » organisée par l’association L’Écoclicot a remporté un vif succès.

Un grand MERCI à toute l’équipe d’organisation, aux bénévoles de l’association, à l’équipe du Salon Primevère qui nous a permis de bénéficier d’une communication importante via son catalogue et ses flyers, aux régisseurs du Théâtre qui ont vraiment assuré … et à tous les copains, amis et voisins qui se sont déplacés et ont relayé l’info autour d’eux.

Depuis la scène, c’était vraiment impressionnant … Pour moi qui joue habituellement devant des assemblées beaucoup plus restreintes (40 à 120 personnes), ça fait un choc au début !

16 fév. 2016 - St Genis Lval - Théâtre de la Mouche

Une conférence gesticulée, c’est fait pour libérer la parole (Photo : Jérôme Boucq)

Le plus beau moment, c’était bien sûr la dernière partie de la conférence, au cours de laquelle je demande au public d’engager la discussion avec leurs voisins. Quand le public est assis sur des chaises, c’est un jeu d’enfant de basculer du mode Conférence en mode Échanges et Discussion par petits groupes de 6 à 8 personnes. Ensuite, on organise un « relais de paroles » d’un groupe à l’autre et le tour est joué.

Les gradins et fauteuils en velours confortables, semblaient à première vue une barrière insurmontable … mais avec un peu de préparation, un peu d’organisation et beaucoup de détermination, l’audace a payé. Le moment de surprise et d’incrédulité passé, la salle de spectateurs-trices attentifs s’est transformée en ruche bourdonnante de témoignages, d’idées, d’envies de partager ou d’agir. Les discussions se sont poursuivies longtemps après dans la salle et devant la buvette …

Y’a pas de doute, pour changer le Monde, il faut commencer par lever le cul de sa chaise et aller échanger avec ses voisins, surtout si on ne les connait pas vraiment.

 Philippe, un conférencier heureux :-)

Fly_Tic_Tac_Page_2

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *